Informations utiles sur la vision de l'enfant

Découvrez le tableau de l'évolution de la vision chez l'enfant (format PDF)

Parmi les contrôles de santé de votre enfant, l'examen ophtalmologique est l'un de ceux qu'il ne faut surtout pas négliger. En effet, les problèmes de vue peuvent avoir d'importantes conséquences sur le développement et l'apprentissage de votre enfant. 90% des acquisitions du bébé se font grâce à ce qu'il voit.

Plus tôt ces dysfonctionnements sont détectés, mieux ils seront traités.

En France, 1 enfant sur 6 âgé de moins de 5 ans présente un problème de vue.

Les experts soulignent l'importance d'inclure un dépistage systématique aux examens prévus dans le suivi général de l'enfant, dans le cas de certains problèmes survenus durant la grossesse ou à la naissance.


Pendant la grossesse :
Grossesse difficile ou pathologique, maladies (diabète, rubéole, allergie, infection, ...)

Antécédents familiaux :
Défauts visuels des parents (particulièrement si ils ont eux mêmes porté des lunettes étant petits, suivi une rééducation pour un oeil ou subi une opération pour strabisme) ou des grands-parents.

A la naissance :
Enfant prématuré, accouchement avec forceps, accouchement avec besoin d'oxygène, enfant lent à prendre sa première respiration, déformations physiques (tête, corps, membre), anomalie génétique ou neurologique, recherche d'anomalies oculaires (pupille blanchâtre, glaucome,...)

La vision de l'enfant

Au 6ème mois, un examen permet de détecter un strabisme, souvent synonyme d'amblyopie (oeil dit « paresseux » par rapport à l'autre).

Ce phénomène est parfois indétectable par les parents, car l'autre oeil peut avoir une excellente vision : le bébé peut donc bien reconnaître un avion au loin dans le ciel en utilisant seulement son oeil « fort »

Entre 9 et 12 mois :
C'est à cette période que l'efficacité thérapeutique est maximale, permettant de restaurer l'acuité visuelle et d'éviter l'installation d'une amblyopie.


Les symptômes énumérés ensuite de manière non exhaustive doivent alerter d'autant plus l'entourage parental et médical, et ainsi référer l'enfant aux spécialistes de la vision tel que l'ophtalmologiste et parfois l'orthoptiste.

Avant l'âge d'un an :

- Strabisme (« loucherie », défaut de parallélisme des yeux, s’accompagnant d'une déviation de l'un ou des deux yeux vers l'intérieur ou l'extérieur)
- Nystagmus (mouvement d'oscillation involontaire et saccadée du globe oculaire)
- Photophobie (crainte de la lumière)
- Pupille blanchâtre
- Larmoie sans cesse
- Clignement exagéré
- Se frotte souvent les yeux
- Epicanthus (repli vertical de la peau qui s'étend de la paupière supérieure au bord du nez)
- Mal entendants
- Paupières enflées, croûtées, rouges
- Se cache un oeil
- Port de tête vicieux
- Insensibilité aux formes, détails, couleurs
- Doit toucher les objets pour les voir
- Difficulté à voir un objet en mouvement
- Raideur posturale
- Hurlements fréquents


De 3 à 6 ans :

- S'oriente mal
- N'a pas le sens du détail
- Manque d'attention, de concentration
- Attrape ou lance mal la balle
- Mauvaise coordination générale
- Perte d'équilibre
- Souvent de mauvais humeur
- S'isole d'un groupe

De 1 à 3 ans :

- En cas de symptômes cités précédemment
- Diplopie en vision de loin et/ou de près (vision double)
- Se rapproche de l'objet qu'il veut voir
- Yeux rouges, qui piquent
- Maux de tête
- Difficulté avec haut/bas, près/loin, avant/arrière
- Contrôle mal son lancer
- Trébuche, se cogne dans les meubles souvent
- Posture déséquilibrée ou vicieuse
- Souvent fatigué
- Souvent agité
- Traîne des pieds
- Lent ou brusque à réagir
- Grimace fréquemment
- Rit ou pleure sans raison



A l'apprentissage de la lecture :

- Se rapproche de ce qu'il veut lire
- Dyslexie
- Port de tête vicieux
- Froncement des sourcils
- Plissement des yeux
- Douleur dans la nuque
- Difficulté à suivre la ligne
- Confond des lettres similaires
- Refuse la lecture
- Maux de tête surtout en fin de journée ou d'exercices



Les premières années de la vie sont déterminantes pour la vue. Avec un dépistage soigneux et précoce des problèmes visuels et une entente entre les différents corps de métier médicaux et paramédicaux, pédiatre, médecin généraliste, ophtalmologiste, orthoptiste et opticien, l'enfant pourra se développer dans de bonnes conditions.